AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Passer par la case départ, ne touchez pas 200$ [Mona]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Passer par la case départ, ne touchez pas 200$ [Mona]   Lun 23 Mar - 21:51

    Intellectuels en tout genre, amateur d’art, passionnés de mathématiques, accro d’histoire, mordus de science ou bien tout simplement écrivain en herbes, il y avait toujours de quoi observer à la bibliothèque. N’étant pas particulièrement en clin à travailler, Aaron aimait passé du temps à la bibliothèque de son lycée au lieu d’aller trainer comme tous ces autres camarades de classes dans les endroits branchés de la Pacific Coast. Aaron avait toujours ce sentiment de ne pas être à la place dans ce genre d’endroit. Il se contentait de plaisir simple tel qu’aller à la bibliothèque, s’installé sur une chaise confortable en lisant un roman, à chaque fin de chapitre, il se permettait de regarder de temps à autre ce qui l’entourait. Il savait qu’assis à une table non loin de lui, une fille à la jupe trop courte pour être descente dans son ancien lycée mais parfaitement adéquate dans celui-ci était en train de pleurer en écrivant un lettre. Jamais il ne comprendrait ce genre d’attitude, pleurer était un signe de faiblesse que les gens ne devaient se permettre qu’à peu d’occasion en petit comité alors qu’à quelques mètres d’elle se trouvait un groupe d’intello comme dirait les derniers de classe : en faite, un groupe d’élève sérieux, il avait autour d’eux un étalage de livres concertant la physique cantique. Une bibliothèque vide, est une pièce sans âme, on ne peut pas cerner une bibliothèque, sans en observer les gens qui y assistent. Cette bibliothèque représentait parfaitement la bibliothèque d’une école où se côtoie les gens issus d’un milieu modeste et ceux issus d’un milieu totalement plus aisé. La bibliothèque était le seul lieu où l’on pouvait voir les deux groupes de ‘l'université cohabitaient ensemble. Toutes les personnes de cette université sont toute obligé de travailler si elles veulent rester : avantage ou inconvénient de la surpopulation. Peut importe, le fait est que la bibliothèque est en endroit calme et ici, on est certain que personne ne viendra nous déranger car tout le monde c’est que la bibliothèque c’est sacré. L’avantage avec l’université c’est que peu importe si vous êtes riches ou pauvres, vous devez travailler, et puisque vous n’aimez pas que l’on vous dérange, on ne dérange pas les autres sauf en cas d’alarme incendie ou pas.
    Lisant son livre, Aaron ne prêtait plus attention à qui et à quoi l’entourait depuis plusieurs chapitre. Absorbé dans son livre, il ne remarqua pas le départ de la jeune fille en pleure, ni même l’explosion de joie contenue qu’avait eut le jeune groupe d’étudiant. La seule chose extérieur qui pouvait venir perturbé sa lecture était peut être le fait que dans quelques heures, il devrait appelé sa sœur pour lui signaler que dans deux jours ce serait l’anniversaire de mariage de leur parents et qu’elle devrait allé cherché le cadeau commun qu’ils allaient offrir: une simple photo de leur mariage agrandie dans un cadre: pas cher mais tellement sentimental. Aaron s’était toujours demandé comment leur parents avaient pu se payer le mariage qu’ils avaient eus. S’il ne connaissait pas ses parents, il aurait pu penser qu’ils avaient eu un mariage de la cote pacifique, mais impossible voyons, ils ne sont pas comme cela? Ne nous égarons pas, bibliothèque … Aaron… roman ….fin. Se relevant pour aller reposer son livre, il prit un brusque tournant vers l’étagère haute, et nez à nez il tomba sur une connaissance.

    « Mona, salut, ca faisait longtemps qu’on ne s’était pas croiser, non? »

    Effectivement, cela faisait longtemps mais relativisons, la dernière fois qu’ils s’étaient vus devait daté tout au plus d’un mois. La dernière fois qu’il s’était parlé Aaron avait commis une faute, il avait critiqué ouvertement le mode de vie de Mona sans savoir que c’était le sien. Peut être une erreur pardonnable, mais Aaron était torturé entre le fait de savoir qu’elle n’appartenait pas au même monde que lui pour appartenir à un autre monde qu’il méprisait totalement et le fait de savoir qu’elle était l’une des personnes de cette université avec qu’il ne connaissait pas avant la rencontre forcé entre ces deux mondes et qu’il avait apprécié réellement. Mais un homme aussi buté qu’Aaron peut il être capable d’apprécier et de faire abstraction au monde où elle appartient une personne qui en vaut probablement la peine?
Revenir en haut Aller en bas
 
Passer par la case départ, ne touchez pas 200$ [Mona]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [21/11] PPTQ Standard Case Départ @ Louvain-La-Neuve
» un petit tour par la case départ
» 26/02 Draft Repack special rare garantie (Underground Sea, Tarmo, Volcanic island..) @Case Départ L-l-N 13h
» 23/06/2012 Tournoi Peasant Case Départ LLN
» petites soldes à la Case Départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cosmopolitan People :: ★ E S T O W N pacific.coast_ :: ■ INSIDE OF UNIVERSITY :: Bibliothèque-
Sauter vers: